Archive pour juin 2004

Brouillard
jeudi 17 juin 2004 à 14 h 57 min



Brouillard...

D’où provient donc cette brume
Qui envahit soudain nos cœurs,
Sueur de haine et d’amertume,
Aux effluves âcres de la peur.

D’où provient donc ce brouillard
Dissolvant nos valeurs, nos lumières,
Dans les ténèbres du désespoir
D’un monde voué à la guerre.

Comme un voile servant à cacher
Le visage de quelque atrocité,
Il masque le monde des vérités
Derrière des mensonges déguisés.

Il crée un monde d’ombres chinoises,
Reflets obscurs et déformés
D’idées inquiétantes et sournoises,
Délires de cerveaux embués.

Il engloutit dans l’ignorance
L’harmonieux mélange des cultures
La beauté de nos différences
Mosaïques jugées trop impures.

Plongés dans son obscurité,
Trompés par son obscurantisme,
Combien se sont laissés sombrer,
Dans les abîmes du fanatisme.

Il crée des routes vers le néant
Comme des ponts vers l’inconnu
Comme ces voies ferrées d’avant
Où trop d’entre nous ont disparu.

Le brouillard occulte notre soleil
Comme pour nous imposer la nuit
Une nuit profonde et sans pareille
Issue d’esprits trop engourdis.

Autour de nous flotte cette brume,
Comme pour mieux nous séparer.
Cette nauséeuse peste brune
Voudrait bien nous contaminer.

Mais les rayons perçants du soleil
Ont toujours eu raison du brouillard.
Sa lumière nous maintient en éveil
Et nourrit les feux de l’espoir.

La brume, un jour, se dissipera
Et la douce étoile du matin
A nouveau au zénith brillera
Pour éclairer notre chemin


Michel P:.

17 juin 2004