Archive pour février 2006

Si je savais…
lundi 6 février 2006 à 8 h 10 min




Cliquer sur l'image



Un éternel recommencement ?
vendredi 3 février 2006 à 0 h 00 min

Un éternel recommencement ?

Un autre de mes délires psycho-philo-métaphysiques que je vous livre en pâture !

Qu'est-ce donc que la mort ?
Est-ce le néant ? Ou est-ce autre chose ?
Est-ce simplement ce qu'il advient après l'arrêt de toutes les fonctions vitales de l'organisme, ce qui suit la vie lorsqu'elle s'arrête ?

Et si la mort n'était qu'un autre état ; un état de non-vie… !

Dans cette hypothèse, la mort ne serait pas seulement ce qui suit la vie.
La mort, ou non-vie, précèderait donc également la vie, l'instant de notre conception biologique.
Notre période de vie s'inscrirait alors entre deux périodes de non-vie, de mort.

La vie, notre vie, apparaît-elle brusquement dès la rencontre des gamètes de nos parents biologiques ?
Notre vie ne préexiste t'elle pas à cette fécondation, à cet instant ou deux cellules, vivantes, fusionnent pour créer la toute première cellule de ce qui constituera notre corps ?

Quand commence donc notre vie ? Quand se termine t'elle réellement ?
Commence t'elle lorsque se termine la mort qui la précède ? Se termine t'elle lorsque commence la mort qui la suit ?

Et, quand se termine notre vie, notre mort réapparaît-elle aussitôt ?

La mort est-elle l'état qui précède, puis, qui suit notre vie ?

La mort est-elle une interruption de la vie, et la vie est-elle une interruption de la mort ?

Une vie entre deux morts ? Une mort entre deux vies ?

L'instant frontière entre la fin de la vie et le (re)commencement de la mort est-il brutal, comme lorsque l'on éteint une lampe ? Ou existe t'il une transition entre ces deux états ?

Et… et si la mort faisait partie de la vie …
un peu comme à l'image du Yin et du Yang !

Nous devrions peut-être alors parler d'existence et non de vie, de non-existence et non de mort.
Le passage de l'état de non-existence à celui d'existence se nommerait " genèse " et celui menant de l'existence à la non-existence suivante serait alors ce que l'on appelle " la mort "

Et... et si tout n'était qu'un éternel recommencement,
comme à limage de l'Ouroboros !

La vie serait donc une succession d'états, de périodes d'existence et de non-existence.

… mort - vie - mort - vie …
… jour - nuit - jour - nuit … … yin - yang - yin - yang …
… être - non-être - être - non-être …


Michel P:.
Le 3 février 2006